[../index.html]
[./association.html]
[./documentation.html]
[./prestations.html]
[./agenda-2017.html]
[./soutien.html]
[./poesie.html]
[./anges.html]
[./contact.html]
[mailto:contact@association-kaly.org]
[./sensibilisation.html]
[./sensibilisation.html]
[./sensibilisation_aux-proches.html]
[./sensibilisation_aux-parents.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
Aux parents en deuil

Le décès de votre enfant est un ouragan qui balaie votre vie, vous obligeant à vous incliner devant votre sort, à accepter l’irrévocable, à accepter ce qui ne sera jamais acceptable. Votre cœur et votre corps hurlent de douleur en tentant d’exprimer révolte et incompréhension. Votre enfant est mort et c’est insupportable. La plaie est profonde, difficile à cicatriser, laissant une marque indélébile dans votre chaire.


Vous aurez certainement tôt ou tard besoin de savoir ce qu’il s’est passé, de trouver de l’aide extérieure, une oreille attentive ainsi qu’une épaule sur laquelle pleurer. Chacun est unique et aura des besoins différents. Il est indispensable d’être à l’écoute de vos propres besoins et de les respecter tout en aillant de l’égard pour ceux de votre entourage.

Votre deuil n’est pas une maladie  mais nécessite parfois un accompagnement de l’indicible douleur. Vos repères ont volés en éclat, vous vous sentez totalement perdu, vous ne vous reconnaissez plus. Soyez indulgents envers vous-même. Apprenez à vous traiter avec compassion et tendresse comme si vous étiez votre propre meilleur ami.

Très vite, il vous sera suggéré de tourner la page, d’oublier et d’aller de l’avant… Autorisez-vous à prendre le temps de vivre ce que vous ressentez, de la manière dont vous avez besoin, même si vous n’êtes pas compris par les autres.


Le deuil d’un enfant peut rendre la vie de couple difficile

Chaque partenaire avance dans son processus de deuil à sa manière et à son rythme. Chacun se retrouve seul face à sa propre douleur et souvent, les périodes les plus difficiles de l’un alternent avec celles de l’autre. De plus, il n’est pas rare que suite à un tel drame, la sexualité du couple soit également modifiée.

Toutes ces réactions sont tout à fait normales. N’hésitez pas à communiquer avec votre partenaire, lorsque vous en ressentez le besoin et qu’il vous semble disposé à entrer en conversation. Ce ne sera pas toujours le cas car il/elle a également sa souffrance à gérer. A cet effet, il est important de pouvoir parler de votre enfant à d’autres personnes qui, elles, ont la force de vous soutenir. Ne vous fermez pas sur vous-même et réduisez vos attentes face à votre conjoint.


Vos proches souhaitent vous aider mais ne savent pas toujours comment s’y prendre

 Ils sont également touchés par ce qu’il vous arrive et il peut leur arriver de commettre des maladresses. Ne vous gênez pas de leur dire vos besoins et vos envies. Entourez-vous de gens en qui vous avez une totale confiance et demandez leur de vous aider, d’annoncer le décès de votre enfant à vos connaissances communes, de faire vos courses, de passer l'aspirateur, de garder vos enfants quelques heures.


L’enfant décédé a peut-être des frères et sœurs

Si vous ne vous sentez pas en mesure de leur annoncer le décès, faites vous aider par vos proches. Il est nécessaire de prendre le temps de parler à vos enfants de ce qu’il se passe avec des phrases claires et compréhensibles. Le silence ne les protégera pas. Ils ont besoin que leur ressenti soit mis en mots.

Vos enfants sont paradoxalement pour vous une raison de vous accrocher à la vie et en même temps, leur présence est souvent ressentie comme une obligation d’être fort et de ne pas leur montrer votre peine. Tôt ou tard, vous serez amenés à montrer votre tristesse à vos enfants. Il faudra leur préciser qu’ils n’y sont pour rien et que c’est la perte de l’un d’eux qui fait saigner votre cœur. En partageant ainsi vos émotions avec eux, vous leur donnez également l’autorisation d’exprimer leur chagrin. Ca n'est pas uniquement votre histoire, mais c'est également la leur...
  
Association Kaly
Soutient les personnes confrontées au deuil d'un bébé ou d'un jeune enfant